| Publié par

Votre nouveau rendez-vous hebdo sur la WNBA, après le What’s Up, voici À la conquête de l’Amérique. Après un précédent numéro attendu et des frenchies performantes dont une belle interview de Gabby Williams, on enchaine pour un nouveau mais plus court numéro juste après la pause du All-Star Weekend. Petite analyse de ces quelques jours pour nos françaises et les joueuses phares de LFB/Europe dans la ligue américaine. Retour pour vous sur leur semaine du 12/07 au 14/07.

Made in France

Gabby Williams

Un seul match joué pour notre Gabby depuis la petite pause du All-Star. Difficile de juger donc. Gabby s’est blessée à la cheville en tout début de match. Elle est ensuite revenue sur le terrain, plus de peur que de mal. Mais à son retour sur le terrain, elle n’avait pas la même intensité que d’habitude. Sûrement à cause de ce coup pris en début de rencontre. Performance en deçà certes mais toujours une titulaire indiscutable du Storm.

  • Seattle vs Dallas : 4 points à 2/3 au tir, 1 rebond, 3 passes, 1 interception en 18 minutes

Marine Johannès

L’ennemi de la semaine de Marine Johannès ? Las Vegas et sa coéquipière de l’Equipe de France, Iliana Rupert. En trois jours, elle a rencontré deux fois les Aces, un back to back assez compliqué pour le Liberty. Si lors de leur première rencontre cette semaine, le match s’est avéré disputé, Johannès a eu plus de mal à s’exprimer. En revanche, lors du match retour, Marine s’en est mieux sortie au côté d’une Howard esseulée face au rouleau compresseur des Aces. Nul doute que le dernier match a fait mal. Ceci dit, le Liberty court toujours pour une place en playoffs et Johannès reste un élément incontestable du roster. Nul doute que dans les matchs à venir, elle devrait revenir avec un esprit revanchard au côté de Ionescu pour tenter, coûte que coûte, d’aller en playoffs.

  • New York vs Las Vegas : 6 points à 2/7 au tir, 2/5 à 3PTS, 2 rebonds, 5 passes en 28 minutes
  • New York vs Las Vegas : 10 points à 3/6 au tir, 1/3 à 3PTS, 4 passes en 18 minutes

Iliana Rupert

Le constat des quelques jours de Rupert rejoint globalement celui de Johannès. La seule différence ? A la fin, une seule finie gagnante et pour le coup, c’est bien le cas d’Iliana Rupert. Même si Johannès s’est imposée rapidement dans le cinq de départ, il parait compliqué de voir la même chose arriver pour Rupert. En tant que joueuse en sortie de banc, difficile de s’imposer lorsque le cinq de départ est hyper performant. Cette semaine, la pause du All-Star break semble avoir apporté un second souffle à ce cinq, un second souffle plus que nécessaire après la grosse perte de vitesse d’avant le break (deux défaites de suite). Encore hier, les Aces étaient en démonstration. Rupert aurait largement pu jouer davantage mais malheureusement elle s’est légèrement tordue la cheville dans le 3e quart-temps. Elle est bien restée sur le banc après mais n’est pas rentrée de nouveau, sûrement dans le but de la préserver (et ce n’était pas la peine vu l’énorme avantage des Aces à ce moment-là). Nous n’avons pas d’informations supplémentaires à ce sujet mais on reste assez optimiste quand à un retour rapide de Rupert.

  • Las Vegas @ New-York : 3 points à 1/1 au tir , 1/1 à 3PTS, 4 rebonds en 16 minutes
  • Las Vegas @ New York : 3 points à 1/2 au tir, 1/2 à 3PTS, 2 rebonds, 1 passe en 11 minutes
Iliana Rupert fêtait ses 21 ans cette semaine, un moment qu’elle a su « partager » avec ses coéquipières apparemment !

Bria Hartley

Si on partait assez optimiste à l’idée de voir Bria avoir davantage de temps de jeu, force est de constater que notre enthousiasme a de quoi s’envoler. Sur la seule rencontre de la semaine, dans un match disputé face au Connecticut Sun, Bria Hartley n’a même pas joué… Difficile de comprendre ce qu’il se passe en ce moment du côté d’Indiana…

  • Indiana @ Connecticut : Pas entrée en jeu.

Made in LFB 

Julie Allemand

Dans les deux rencontres de la semaine, la meneuse de l’ASVEL n’a pas eu besoin de forcer son talent. Toujours aussi discrète au scoring, Julie Allemand drive bien la second unit en distribuant des caviars. Elle n’est pas dans l’obligation de faire de grosses statistiques, tant le Sky est un collectif bien rodé. Elle continue sa saison intéressante dans l’une des meilleures équipes de la ligue.

Emily Engstler

Dans la seule rencontre de la semaine face à un gros morceau comme Connecticut, difficile de se faire la main dans une équipe tant en difficulté que celle d’Indiana. Ceci dit, à la différence de Bria Hartley, Engstler a le mérite d’avoir du temps de jeu. Avec 13mn cette semaine, elle réussit à mettre deux petits points au Sun mais s’en sort assez bien pour le reste finalement avec ses 4 passes, 2 interceptions et 1 rebond.

Nikolina Milic

Si Minnesota va bien, va mieux, c’est beaucoup plus compliqué pour Milic qui, en sortie de banc et face au retour à 100% de tout le monde, semble se confronter à un mur. Fowles toujours debout et efficace, secondée par une Jessica Shepard en mode MIP, ou une Achonwa, difficile pour Milic de s’imposer surtout quand le roster tourne très bien ainsi… La preuve encore cette nuit, le roster principal en difficulté (Shepard et Achonwa n’ayant pas assuré derrière Fowles), Milic a fait son retour sur le parquet avec 4 PTS et 2 REBS en 7 minutes de jeu. A noter que cette semaine, Milic a encore signé un contrat de 7 jours, contrat limité à trois signatures possibles dans la saison. C’était la troisième fois et au terme des 7 jours, si les Lynx ne la signent pas pour le reste de la saison, elle ne fera plus partie du roster. A suivre.

Made in Europe

Dure semaine pour le Liberty qui s’est incliné par deux fois face à Las Vegas. La seule satisfaction de la Big Apple c’est le retour sur les terrains de Bec Allen. Elle n’avait joué que deux minutes à son retour de commotion cérébrale avant de se blesser de nouveau face aux Sparks. Elle a joué une vingtaine de minutes par match cette semaine. Son apport en sortie de banc est intéressant, pour un retour, il ne lui reste plus qu’à retrouver du rythme et de l’adresse. De son coté, Jonquel Jones semble aussi de retour, après un très bon All Star Game, elle enchaine très bien face au Fever. Un double-double très solide pour the « Mother of Dragons » 20 points et 14 rebonds. Va-t-on retrouver double J à son niveau de MVP pour cette deuxième partie de saison ? On a hâte de voir ça. Une autre pivot a donné satisfaction cette semaine, c’est la future joueuse de Sopron Ezi Magbebor. L’intérieure du Storm a été, avec Stéphanie Talbot, la facteur X du match face à Dallas. Offensivement, elle a cette capacité à provoquer de nombreuses fautes, et à se retrouver sur la ligne des lancers. D’autant plus qu’elle a un très bon pourcentage. Défensivement, elle est toujours aussi solide au contre, à l’interception, au rebond, en fait, elle était partout face aux Wings. Elle est l’une des belles satisfactions du Storm cette saison.

Le match à revoir

Mine de rien, en quelques jours, il y en a eu des rencontres. Deuxième partie de saison plus qu’ouverte pour pouvoir se qualifier en playoffs ou espérer avoir une bonne position au classement et finir avantagée. Un élément que le Sun ne semble pas oublier malgré sa bonne position au classement général. Alors que le Sun était en perte de vitesse depuis un petit moment, le All Star break semble avoir fait son effet. Jonquel Jones, dans un début de saison moyen, nous avait montré lors du All Star Game qu’elle savait encore jouer au basket. Dans la continuité de cette performance, elle a décidé de nous faire voir de nouveau, tous ses atouts dans la rencontre qui l’opposait à Indiana. Une rencontre qui s’est avérée plus difficile que prévue. Jonquel Jones a décidé de réactiver le mode MVP en faisant une énorme performance : double-double 20 points pour 14 rebonds ! Bonner n’était pas en reste et voulait aussi donner sa dose de bonheur (héhé) aux fans. De quoi nous rappeler le beau jeu collectif du Sun qui nous manquait tant depuis un moment. Un match à revoir, ne serait-ce qu’en souvenir de la saison MVP 2021 de Jonquel Jones et d’une belle équipe du Sun !

Voilà, encore une belle semaine pour nos françaises. C’est un plaisir de les voir s’épanouir outre-Atlantique. Dites nous ce que vous pensez de la saison des françaises, mais aussi des futures joueuses de LFB. Et à la semaine prochaine pour un nouvel épisode de A la conquête de l’Amérique !