| Publié par

Votre nouveau rendez-vous hebdo sur la WNBA, après le What’s Up, voici À la conquête de l’Amérique. L’occasion de faire un point sur la semaine de nos frenchies. Ainsi que sur les performances des joueuses qui évolueront en LFB et en Europe la saison prochaine. On revient sur la semaine du 22 au 29/06

Made in France

Gabby Williams

La semaine de Spookie débute face à Washington. Gabby Williams n’est pas dans le scoring mais dans la facilitation en attaque. Elle compile 3 points, 6 rebonds et 3 passes. Mais son rôle dans cette équipe de Seattle est avant tout défensif, et elle l’exécute à merveille. Dans son deuxième match, on retrouve une Gabby Williams plus scoreuse, mais surtout plus agressive vers le cercle (5 lancers provoqués). Malgré la défaite dans les dernière minutes face aux Sparks, Gabby termine le match avec 11 points, 5 rebonds et 4 passes.

Bria Hartley

Bria Hartley a rejoué ! Alors oui le temps de jeu est très faible mais quel plaisir de revoir un peu Bria sur le terrain. Lors de la lourde défaite d’Indiana face à Dallas, elle a pu grappiller quelques minutes. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a été très efficace ! En 6 petites minutes, Bria a inscrit 5 points à 2/3 au tir. Nul doute que si elle continue à bien valoriser les minutes qu’on lui donne, elle en aura plus à l’avenir.

Marine Johannès

Marine Johannès a fait du Marine Johannès encore cette semaine. Dans le 5 de départ depuis la blessure de Bec Allen, MJ possède même le plus gros temps de jeu des Liberty lors de la victoire face au Sun. C’est aussi la joueuse avec le meilleur +/- de son équipe. Ces deux statistiques montrent l’influence qu’a Marine Johannès sur l’équipe new-yorkaise. Dans ce match contre Connecticut, elle prend feu lors du premier quart et donne une avance à New York que le Sun ne parviendra jamais à rattraper. Elle termine le match avec 11 points et 5 passes. Face au Dream, MJ fait un tout aussi bon match. Elle rentre les premiers tirs de son équipe, met ces coéquipières dans de très bonnes conditions avec sa capacité à pénétrer puis ressortir le ballon. Et de l’autre coté du terrain, elle avait la charge de défendre sur la numéro 1 de la dernière draft : Rhyne Howard. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Marine Johannès s’en est très bien sortie, du moins pendant la première période. La seconde mi-temps a été plus compliquée face à une joueuse beaucoup plus physique qu’elle. Mais son travail se ressent avec un +17 quand MJ est sur le terrain. Face au Dream, elle termine à 17 points et 3 passes.

Iliana Rupert

C’est fait, Iliana Rupert a fait ses débuts en WNBA. Lors de la rencontre face à Washington, la MVP de la LFB est rentrée une quinzaine de minutes pour 5 points, 3 rebonds et 1 passe. Et surtout ce shoot à 3 points sur une défense plus qu’approximative d’Elena Delle Donne, qui n’a pas dû regarder Ie scouting report d’Iliana. Les Américains sont prévenus, Iliana Rupert sait shooter et elle saisira toutes les chances que les défenses adverses lui donneront.

Made in LFB 

Julie Allemand continue de prendre ses marques chez le Sky. Elle a un rôle primordial en sortie de banc mais aussi un gros poids sur ses épaules : suppléer Courtney Vandersloot. Et pour l’instant elle le fait plutôt bien ! Une première victoire contre les Sparks durant lequel Julie n’a pas scoré, mais a joué pleinement son rôle de playmaker avec 6 passes décisives en 24min. Lors de la seconde rencontre contre Minnesota, la meneuse belge s’est, cette fois, illustrée dans tous les compartiments du jeu : 11 points à 100% au tir, 2 rebonds, 4 passes décisives, le tout en 20min.

Cette année en WNBA, on retrouve également Lexie Brown, l’ancienne joueuse de Charnay. Elle joue au Sparks, et elle a réalisé, face aux Aces lundi soir, son meilleur match cette saison avec une efficacité brillante derrière l’arc : 5/8. Elle termine la rencontre avec 17 points au compteur malgré la défaite de Los Angeles face à Las Vegas 73 à 79. Pour sa première saison en Californie, Lexie Brown tourne à 6.9 points, 1.5 rebond et 1.5 passe.

Du coté de Charleville, on l’a dit, trois joueuses sont en WNBA. Nia Coffey passe un moment compliqué avec une blessure au genou. Pour Emily Engstler, moins de scoring mais toujours autant de combativité dans la raquette au sein d’une équipe globalement en difficulté. Pour ce qui est de Nikolina Milic, nouvelle arrivante chez les Flammes, la situation est compliquée. Coupée puis resignée par Minnesota pour un contrat de 7 jours, on a du mal à comprendre la gestion de cette joueuse, qui a été dans le 5 pendant un moment puis qui n’a joué que 3 minutes contre Chicago et 6 minutes lors du blowout de Minnesota face à Dallas.

Made in Europe

On suit aussi de très près la saison d’Emma Meesseman. Et pour cause, c’est une très belle saison pour la belge qui vient d’être élue au All-Star Game. Elle a grandement participé au 3 victoires de Chicago cette semaine : 14.3 points, 4.3 rebonds et 4.6 passes sur les trois dernières rencontres.

Il s’agit de la « petite » bombe de la semaine dernière: la MVP WNBA 2021 débarque en Turquie ! Elle rejoint le club de Mersin, l’équipe qui avait éliminé l’ASVEL en quart de l’Eurocup. Jonquel ne sera pas dépaysée en Turquie puisqu’elle retrouvera deux coéquipières de Connecticut, DeWanna Bonner et Jasmine Thomas, mais aussi d’autres joueuses de WNBA comme Tiffany Hayes et Yvonne Turner. Jonquel Jones ne fait pas une mauvaise saison outre-Atlantique. Disons simplement qu’on attend plus de sa part. Le Sun joue autour de sa raquette mais JJ n’est pas encore complètement libérée. Cela ne l’empêche pas de combiner de très belle statistiques à la mi-saison : 14.6 points, 9.1 rebonds, 1.8 passe.

Autre signature annoncée il y a peu: Ezi Magbegor, la pivot de Seattle arrive à Sopron. C’est une belle recrue pour le champion en titre de l’EuroLeague. A l’heure où l’on écrit ses mots, Magbegor est un élément essentiel du Storm mais aussi la meilleure contreuse de la ligue. A la mi-saison, elle compile 12.6 points, 5.8 rebonds et 2.7 contres.

Le match à revoir

Une Marine Johannès on fire qui dit non ? Lors de la rencontre New York- Atlanta (le 25/06), notre Marine préférée a été très précieuse pour revenir avec la victoire. Des passes spectaculaires, des shoots comme on les aime, une défense de fer face à Rhyne Howard : comment ne pas kiffer ?!

Voilà, encore une belle semaine pour nos françaises. C’est un plaisir de les voir s’épanouir outre-atlantique. Dites nous ce que vous pensez de la saison des françaises, mais aussi des futures joueuses de LFB. Et à la semaine prochaine pour un nouvel épisode de la conquête de l’Amérique.