| Publié par

Ce tour de Coupe marque l’entrée en lice des clubs français engagés en Eurocup avec La Roche Vendée, l’ASVEL, l’ESBVA, Charleville et Tarbes. L’US La Glacerie, menée par le coordinateur vidéo du Chicago Sky et champion WNBA 2021, Yoann Cabioc’h, est le seul représentant de LF2 encore en lice.

Saint Amand Hainaut 80 – 67 La Roche Vendée

Victorieuses respectivement le week-end dernier face à Lattes Montpellier et Basket Landes en championnat, Saint Amand et La Roche Vendée se retrouvent ce soir en terre nordiste pour disputer l’un des 1/8ème de finale de la Coupe de France Joe Jaunay.

Les 5 de départ :

Saint Amand : Elin Gustavsson, Janee Thompson, Myriam Djekoundade, Pauline Lithard, Peyton Williams

La Roche : Ana Suarez, Ornella Bankole, Kaleena Mosqueda-Lewis, Assitan Kone, Tiffany Clarke

La première mi-temps

Gustavsson ouvre le score pour Saint Amand mais Kaleena Mosqueda-Lewis lui répond à 3 points. Pendant les 5 minutes suivantes les deux équipes se rendent coup pour coup, sans dégager une équipe plus efficace que l’autre. Mais c’est Saint Amand qui va prendre les reines du match en premier (21-13 au bout de 8 minutes de jeu). En face, les Yonnaises perdent beaucoup de balles et ont du mal à résister, ce qui permet à Saint Amand de conclure le premier quart temps en tête, 25-18.

Le second quart temps va permettre un réveil des visiteuses du soir, qui reviennent rapidement à hauteur des locales, grâce à des remontées de balles rapides (29-22 à 13 minutes) et notamment à une Kaleena Mosqueda-Lewis omniprésente avec déjà 17 points avant la mi temps. Mais les coéquipières de Pauline Lithard ne comptent pas se faire passer devant face à l’assaut des filles de Roche Vendée et réussissent à filer aux vestiaires avec une légère avance au score, 42-39.

La deuxième mi-temps

Saint Amand, déterminé à offrir une victoire à son public et rejoindre le prochain tour de la Coupe de France, revient très agressif dès le début de la seconde mi-temps et impose un 8-2 aux joueuses de Manu Body à 26 minutes de jeu. Suarez et Bankolé, côté La Roche, permettent de maintenir l’espoir et de faire recoller leur équipe à 54-52 à 3 minutes de la fin du quart temps. Mais toujours aussi régulières, les Yonnaises ne vont réussir à passer devant et vont se refaire distancer et finir derrière à la fin de ce troisième quart temps, 66-56.

Dos au mur à l’entame de ce dernier quart temps, la Roche Vendée n’a pas d’autre choix que de l’emporter si elles ne veulent pas se faire éliminer de la compétition. Malheureusement pour elles, les green girls sont en place défensivement et ne laissent rien passer. Thompson fait le show face à des joueuses de la Roche Vendée complètement dépassées et impuissantes. Gustavson va sceller avec un +2 la défaite des tigresses, 80-67, et envoyer son équipe en quart de finale. Avec 23 d’évaluation (20 points, 4 rebonds, 4 passes), Janee Thompson est MVP du match.

Très vite menées dans le match, les filles de Roche Vendée n’auront jamais réellement su faire douter celles de Saint Amand, en total maîtrise du début à la fin. Gros coup des green girls qui se qualifient en éliminant une équipe de la Roche Vendée trop fragile ce soir pour espérer mieux.

Crédit Photo : Saint Amand Hainaut Basket


LDLC Asvel 79 – 58 Charleville Mézières

Pour l’affiche de ces 1/8 de finale de Coupe de France, Lyon Asvel Féminin reçoit les Flammes Carolo. Ce duel s’annonce alléchant, opposant les deux équipes premières du classement LFB.

Les 5 de départ :

Lyon : Aleksandra Crvendakic, Alexia Chartereau, Ingrid Tanqueray, Sara Chevaugeon, Cierra Burdick

Charleville : Amel Bouderra, Evelyn Akhator, Marica Gajic, Nia Coffey, Magali Mendy

La premiere mi-temps

D’entrée de jeu, LDLC Lyon ASVEL Féminin impose son rythme. Emmenées par Alexia Chartereau (15 points, 4 rebonds et 4 passes) et Cierra Burdick (17 points et 10 rebonds), les lyonnaises dominent les débats avec autorité et assomment les Flammes Carolo, fraîchement revenues de Guernika (Espagne) où elles ont décroché leur qualification pour le tour suivant d’Eurocup Women. L’ASVEL Féminin compte 9 points d’avance à la fin du premier quart-temps (23-14).

Dans le deuxième, les joueuses de Pierre Vincent continuent leur formidable début de match et mettent K.O Charleville, 37-15. Un Temps-mort logique du technicien carolomacérien, Romuald Yerneaux est pris. Il faut dire que la balle bouge bien du côté lyonnais permettant aux Lionnes, sous le regard de Tony Parker, de marquer de beaux paniers après de belles séquences (24 passes décisives pour l’Asvel contre 15 côté FCBA). Même si Charleville revient tant bien que mal à 16 points d’écart, un 3 points de la jeune Juste Jocyte (5 points, 2 rebonds et 3 passes) illustre parfaitement le match : Lyon trouve la faille dans la défense des Flammes et assure, dans le même temps, une défense solide. Le score à la pause est de 45-26 en faveur de Lyon.

La deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, la réaction des Flammes se fait sentir, lentement mais sûrement. Le début de troisième quart temps est plutôt à l’image de la première mi-temps (51-30 7’09 à jouer) jusqu’à ce qu’un shoot de l’Américaine Nia Coffey (10 points 2 rebonds et 2 passes) ne vienne rallumer la Flamme des joueuses des Ardennes. Une série magnifique (20-5 en 7 minutes) en faveur des Carolomacériennes va totalement relancer le match, grâce à Lisa Berkani et ses 3 points venus de nul part (17 points à 5/8 à 3 pts et 6 rebonds), à l’activité de Marica Gajic (6 points et 8 rebonds) et les caviars de l’Eternelle Amel Bouderra (3 points à 1/9 aux tirs mais 9 passes décisives).

La fin du troisième quart est rythmée par les 3 points qui tombent de tous les côtés mais c’est bien Charleville qui domine ce passage et qui revient à 6 petits points, 56-50 à la fin du quart-temps. Mais c’était sans compter le cœur revanchard d’une Lyonne. En effet, l’ASVEL va passer un terrible 14-0 aux Flammes (70-50, 4’20 à jouer dans le quart temps). Ce « run » fait basculer la rencontre du côté lyonnais : la confiance revenue, tout réussit aux locales à l’image d’un shoot au buzzer des 24 secondes de Marine Johannes (15 points 3 rebonds et 4 passes). Lyon ASVEL Féminin gère la fin du match, fait gonfler l’écart et prend sa revanche sur l’actuel leader de LFB. Score final: 79-58.

Un match de série, c’est le mot qui désigne parfaitement cette rencontre entre deux poids-lourds français. L’ASVEL se qualifie pour le tour suivant de Coupe de France. Les lyonnaises confirment leur belle dynamique, 12 victoires d’affilée toutes compétitions confondues, en battant Charleville-Mézières, le leader de la LFB.

Crédits Photo : LDLC Lyon ASVEL Féminin

Charnay 48 – 57 Landerneau

Proche dans le classement du championnat, Charnay et Landerneau se retrouvent pour les 8ème de finale de la coupe de France. 

Les 5 de départ :

Charnay : Kankou Coulibaly, Alexis Kiah Brown, Ewl Guennoc, Maia Hirsch, Johanna Muzet.

Landerneau : Hortense Limouzin, Virginie Bremont, Promise Amukamara, Teana Shari Muldrow, Sixtine Macquet.

La première mi-temps

Le match débute avec de l’adresse pour les deux équipes. Il est serré jusqu’à la moitié du quart temps. Ensuite la deuxième partie est à l’avantage de Landerneau qui prend 5 points d’avance (8-13). Un trois point d’Alexis Kiah Brown permet à Charnay de recoller à 3 points. Une attaque qui se termine en 2 + 1 points de Joanne Lauvergne marque le dernier panier du quart temps  (15-15)

Sixtine Macquet inscrit le premier panier du quart pour les bretonnes. Un run de 6-0 pour Landerneau force Charnay à prendre un temps mort alors que le score est de 18-25 à 5 minutes de la mi-temps. Durant la seconde partie du quart temps, l’écart de 7 points reste. Landerneau prend jusqu’à 10 points d’avance mais Charnay ne lâche rien et grappille son retard petit à petit. La première période se termine donc sur le score de 26-32 en faveur de Landerneau. 

La deuxième mi-temps

Landerneau repart avec un 3 points de Teana Shari Muldrow et prend 9 points d’avance. Mais Charnay s’accroche et se permet de passer un 6-0 pour revenir à 3 points. Landerneau ne rentre plus rien, temps mort. Charnay score 4 points de plus et passe devant 36-35. Landerneau enchaîne avec un 4-0 pour reprendre 3 points d’avance. Charnay égalise à 5 seconde de la fin du quart temps (41-41). Mais Virginie Bremont score au buzzer et permet à Landerneau de mener 41-43 au bout de trois quart temps. 

Alexis Kiah Brown égalise directement en début de quart. On retrouve un match équilibré. Landerneau accélère et mène de 8 points après un run de 7-0. Il reste 5 minutes. Charnay recolle avec un trois points (48-53). Mais une interception et une contre-attaque permet à Landerneau de reprendre une avance de 7 points. Deux lancers francs tombent pour Landerneau pour conclure ce match sur le score de 48-57 en faveur des bretonnes. 

Malgré les 14 points d’Alexis Kiah Brown et d’Ewl Guennoc du coté de Charnay, c’est Landerneau qui se qualifie grâce à Sixtine Macquet et ses 17 points. Les bretonnes accèdent au prochain tour.

Crédits photo : CBBS Charnay

US La Glacerie (LF2) 39 – 77 ESBVA

Dernier club de LF2 en compétition, le petit poucet Normand accueille l’ogre du nord. Pour fêter l’évènement, les supporters de Cherbourg sont venus en nombre et très bruyants. La Glacerie, bien mal embarquée en LF2 et pointant à la dernière place (0 victoire en 9 matchs), compte bien créer l’exploit. Mais Villeneuve est en forme.

Les 5 de départ :

Cherbourg en Cotentin : Rosette Mendy, Yvanna Enjolvy, Alexia Bothier, Mareme Diop, Whitney Miguel

Villeneuve d’Ascq : Jolene Anderson, Johanne Gomis, Sandra Ygueravide Viana, Mousdandy Djaldi-Tabdi, Kariata Diaby

La première mi-temps

Les deux équipes mettent un peu de temps avant de réellement rentrer dans le match. Mais ce sont bien les joueuses de Villeneuve d’Ascq qui ouvrent la marque et créent un premier écart grâce à Jolene Anderson (0-8). Les accueillantes ne vont pas se laisser faire et recoller au score, emmenées par Yvana Enjolvy et Whitney Miguel. L’ESBVA termine quand même le premier quart en tête : 15-19.

Malheureusement pour Cherbourg, l’écart va très largement se creuser au cours du deuxième quart. Villeneuve a sorti les barbelés en défense et réduit au silence l’attaque de l’USLG. Seule Marion Coquemont brille un peu et marque 6 points sur les 8 de son équipe. Et bien sûr, de l’autre côté du terrain, les guerrières déroulent et enchaînent les filoches, que ce soit dans la raquette, derrière l’arc ou sur la ligne des lancers. Les équipes rentrent aux vestiaires après un terrible 26-8 infligé par les rouges et un score de 23-45 au total.

Deuxième mi-temps

Comme à leur habitude et fidèles à leur surnom, les guerrières continuent d’appuyer là où ça fait mal au retour de la pause. Une défense suffocante dont Cherbourg ne peut se défaire. Cette fois-ci, Yavana Enjolvy trouve le cercle par deux fois et offre un peu de spectacle à son public qui n’a pas dû passer la meilleure soirée de sa vie.

Le dernier quart n’est que formalité pour Villeneuve, qui étouffe une équipe de Cherbourg qui ne peut que subir. Pour Cherbourg, sans surprise, la paire Enjolvy (11 points et 5 rebonds) / Coquemont (8 points et 4 rebonds) est sortie du lot. En face, beaucoup de Villeneuvoises performent mais Mousdandy Djaldi-Tabdi finit meilleure scoreuse avec 15 points et 5 rebonds, bien accompagnée par Caroline Heriaud (13 points, 4 rebonds et 3 passes).

Finalement, la surprise n’aura pas eu lieu et la rencontre s’achève sur un score de 39 à 77 en faveur des visiteuses. C’est bien l’ESBVA qui continue de tracer sa route et a rendez-vous en quarts.

Crédits photo : ESBVA Lille Metropole

UFAB 55 – 64 TGB

C’est la dernière rencontre de ces 8e de finale. Tarbes et Angers s’étaient déjà affrontés cette saison en LFB lors de la 2e journée de championnat. Une rencontre que Angers avait réussi à remporter 81-76. Nouveau contexte, Coupe de France, nouveau match, nouveaux enjeux pour les deux équipes et peut-être des surprises à venir. A suivre.

Les 5 de départ :

Angers : Alexis Peterson, Isis Arrondo, Jodie Anne Cornelie-Sigmundova, Iva Slonjsak, Oderah Chidom

Tarbes : Renata Brezinova, Julie Wojta, Marie Pardon, Clementine Samson, Ana Tadics

La première mi-temps

C’est un premier quart-temps assez disputé qui se joue entre les deux équipes. Pardon ouvre le score de la rencontre coté Tarbes. Tarbes aussi est bien rentré dans cette rencontre. Il aura fallu peu de temps à Peterson pour répondre (2-2). C’est une réelle et belle bataille qui se joue où les deux équipes sont au coude à coude. Tarbes inflige un beau 8-0 pour repasser devant (9-12 ; 4’08). Angers reprend ses esprits pour remettre en place son jeu. Suffisant pour finir le quart-temps en tête : 24-17.

C’est une tout autre rencontre qui se joue dans le 2e QT avec un énorme passage à vide de la part des deux équipes. En effet, après que Wojta conclue ses deux LF (24-19; 9’08), une traversée du désert s’est mise en marche. Il faudra attendre la 5e minute environs pour revoir un panier et palier à la disette qui s’était installée pour les deux clubs. C’est Merceron qui relance la bataille en obtenant la faute en shootant à 3PTS. Le panier ne rentre pas mais elle ira sur la ligne des LF où elle plantera seulement le dernier LF (25-19; 5’34). Tadic répond directement et remet Tarbes sur les rails (25-21; 5’23). Les deux équipes sont relancées. Wojta qui termine avec 15pts à la mi-temps permet vraiment à Tarbes de garder le cap et finir au vestiaire avec seulement deux possessions d’écart : 33-29.

La deuxième mi-temps

Elenga plante 4pts en moins d’une minute (37-31) mais des Tarbaises orgueilleuses entrent en jeu. Elles infligent un 12-0 à Angers (37-43; 5’45). Tadic en feu depuis la mi-temps plante 9pts depuis la reprise. Angers n’est pas en reste. C’est au tour de Chidom d’être en feu. Elle est à l’origine d’un beau run (6-0) pour ramener son équipe à égalité (43-43; 3’50). S’en suit une bataille entre Samson et Slonjsak qui se répondent mutuellement. Cette fois-ci, Slonjsak conclue à 3pts et donne un petit point d’avance à Angers (48-47; 1’23). Ce QT terminera sur un score d’égalité qui annonce un 4e QT des plus tendu : 49-49.

Faux espoir. Retour de la disette dans ce dernier quart-temps. Très peu de points, beaucoup de maladresses et de balles perdues. Ceci dit, Tarbes va réussir à prendre un second souffle alors qu’en face, le duo Chidom/Slonjsak qui combinent 29pts, est bien trop esseulée pour pouvoir répondre. Menée par une Wojta toujours en forme, Tarbes mettra un 10-0 à Angers dans les cinq dernières minutes qui sera fatal : 55-64.

Le trio Tarbais Wojta (24pts – 4rebs – 4pds), Tadic (17pts – 9rebs – 5pds), Samson (12pts – 6rebs – 3pds) aura eu raison des ambitions d’Angers en Coupe de France qui termine son aventure ici.

Crédits photo : TGB Basket

Villeneuve d’Ascq, Saint-Amand, Lyon, Landerneau puis Tarbes se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe de France où s’ajouteront au prochain tour, Basket Landes, Bourges et Montpellier. Le tirage au sort pour annoncer les affiches à venir aura lieu ce mercredi 8 décembre.

Toutes les infos LFB et Euroleague à suivre ici, sur baskelleball.com