| Publié par

La Coupe de France (ou Trophée Joe Jaunay) rassemble les équipes évoluant en LF2 et Ligue Féminine.

Le BLMA est le tenant du titre alors que Bourges est l’équipe la plus capée. Depuis une décennie, ces deux équipes se partagent le trophée. Mais qui pour soulever la Coupe cette année ?

Retour sur les 16e de finale

Montbrison (LF2) 74 – Angers 78

Dès le premier quart temps, l’UFAB impose son rythme et compte déjà 8 points d’avance. L’angevine Alexis Peterson est à la baguette (16 points, 6 passes). Mais rapidement, Montbrison stoppe l’hémorragie pour rentrer aux vestiaires avec 5 petites longueurs de retard. Sous l’impulsion de 3 joueuses, les locales s’accrochent. Jade Hamaoui, ancienne pensionnaire de Bourges (18 points, 6 passes et 4 interceptions), l’internationale finlandaise Annika Holopainen (23 points) et l’américaine Jaisa Nunn, passée par les championnats italien et espagnol (24 points et 14 rebonds pour 31 d’eval) permettent à l’équipe de refaire le retard dans les dix dernières minutes pour arracher une prolongation. Jasmine Bailey, alors peu en réussite dans ce match pour Angers, inscrit les points importants. Pour Montbrison, tous les points, sans exception, sont inscrits par le 5 de départ, la fatigue se fait ressentir. La bataille est rude dans les dernières minutes mais c’est bien l’UFAB qui l’emporte.

UFAB s’en sort après prolongation – Crédit photo : Facebook UFAB

Reims (LF2) 48 – Landerneau 64

Le LBB, qui reste sur deux défaites en LFB, a à cœur de se rattraper en coupe. Mais c’est sans compter sur Reims qui ne lâche rien en première mi temps. Après vingt minutes de jeu, c’est l’égalité parfaite entre les deux équipes. Au retour des vestiaires, Landerneau, sans Virginie Brémont mise au repos sur ce match, ne creuse qu’un tout petit écart pour avoir 3 points d’avance avant l’entame des dix dernières minutes. Malgré les 20 points de l’internationale estonienne Maaja Bratka, et les 10 points de Jessica Mavambou, passée par l’ESBVA, Reims coule dans le dernier quart temps. Les pertes de balle sont trop nombreuses (22 au total), et Landerneau en profite. Le LBB s’envole et inflige un cinglant 21-8 aux locales dans le dernier quart temps. Hortense Limouzin capte 10 rebonds, Teana Muldrow inscrit 15 points, Ezinne Kalu 12 points et voilà le LBB qui ressort vainqueur de ce match de coupe.

Le LBB sans trembler – Crédit photo : Instagram LBB

Toulouse (LF2) 56 – Charnay 65

D’entrée de match, c’est Charnay qui impose son rythme. Les dix premières minutes sont très offensives et le CBBS remporte le quart 21-17. Sous l’impulsion de la capitaine Isabelle Strunc (15 points, 5 interceptions), Toulouse revient dans le match. Mais les charnaysiennes Caliya Robinson (17 points et 10 rebonds) et Kankou Coulibaly (12 points, 9 rebonds) font parler leur talent pour mettre l’équipe à l’abri. Les Toulousaines  s’accrochent  mais les fautes tombent, envoyant les adversaires trop souvent sur la ligne. La maladresse de Charnay aux lancers (10/21) permet aux locales d’y croire.  Les déchets sont nombreux de chaque côté du terrain, les équipes perdent 29 ballons chacune. Le CBBS est plus présent au rebond et ça se ressent sur le score. La tension du match se fait sentir mais au bout du suspense, Charnay l’emporte.

Charnay au bout du suspense – Crédit photo : Facebook Toulouse Métropole Basket

Calais (LF2) 72 – Saint Amand 94

Saint-Amand ne compte pas laisser la moindre chance à Calais aujourd’hui et mène rapidement de 5 points après dix minutes de jeu (19-23). L’équipe de Calais, menée par son trio composé de Claire Parisi (13 points, 6 passes), Maud Stervinou (21 points) et Fleur Devillers (22 points) n’y peut rien. Les amandinoises imposent un rythme intenable pour les locales. A la mi-temps, le score est sans appel : 32-52 en faveur de Saint-Amand. Elin Gustavsson continue son festival offensif dès l’entame de la deuxième mi-temps (21 points). Le jeu de Saint Amand est posé, et la marque répartie, à l’image de Pauline Lithard et ses 14 points et Peyton Williams et ses 14 points également. Les Green Girls sont adroites (62% sur le match contre 43 pour Calais). Malgré de trop nombreuses pertes de balle, ce sont les pensionnaires de ligue féminine qui remporte ce match.

Saint Amand tout en maîtrise – Crédit photo : Facebook Saint Amand Hainaut Basket

Cherbourg (LF2) 69 – Chartres (LF2) 61

Après un début de match intense de Chartres, un premier écart est creusé dans cette rencontre. Les locales laissent échapper beaucoup de rebond, les balles perdues sont nombreuses. Cherbourg compte logiquement 8 longueurs de retard à la fin du premier quart temps (12-20). Emmené par l’internationale congolaise Ginette Mfutila (16 points, 9 rebonds), Chartres termine la première mi temps en tête sur le score de 27-32. Dès le retour des vestiaires, le sursaut d’orgueil des cherbougeoises a lieu. L’américaine Akela Maize est sur tous les fronts (11 points, 9 rebonds, 8 fautes provoquées), permettant aux locales d’être devant avant l’entame des dix dernières minutes (50-48). Chartres est sanctionné de trop nombreuses fois, Cherbourg se retrouve sur la ligne des lancers à 21 reprises ce soir. S’en est trop, Chartres laisse échapper le match. Cherbourg l’emporte 69-61 et se retrouve seule et dernière équipe LF2 dans la compétition.

Cherbourg victorieux – Crédit photo : Facebook USLG Cherbourg en Cotentin

La suite de la compétition

Les 8e de finale, qui auront lieu le samedi 4 décembre, voient s’opposer les 5 équipes qualifiées ci-dessus ainsi que 5 équipes LFB engagées en EuroCup.

Les quarts de finale se tiendront le samedi 22 janvier en compagnie des 5 équipes qualifiées au tour précédent ainsi que 3 équipes engagées en Euroligue (ou qualification Euroligue).

Les demi-finales, le samedi 12 mars 2022, verront s’affronter les 4 équipes qualifiées au tour précédent

Et pour finir, la grande finale se tiendra le samedi 23 avril 2022 à l’Accor Arena.

Retrouvez tous les résumés des matchs sur www.baskelleball.com

Equipe(s) en lien : Angers Charnay Landerneau Saint-Amand